CarnetCVCVProjetsContactDavid Herrgott

Place d'Austerlitz : la démarche de diagnostic

21/03/2009 - austerlitz

L'explication de ma démarche de diagnostic territorial concernant la place d'Austerlitz. Les résultats de l'enquête sont disponibles sur le site depuis le 31 mars.

Pourquoi ce diagnostic ?

La place d'Austerlitz, aux limites sud du tissu urbain traditionnel de la ville médiévale a historiquement joué un rôle de porte d'entrée de la ville, dans la continuité de l'axe romain nord-sud traversant la ville. Plus récemment avec le développement de l'agglomération et l'émergence du tourisme de masse, la place d'Austerlitz a accueilli en 1982 une aire de dépose-bus. Elle devient alors la principale porte d'entrée touristique de la ville, avec dès 1993, la piétonisation de la rue d'Austerlitz, marquant ainsi le circuit touristique strasbourgeois.

Depuis le 8 octobre 2007, la suppression de l'aire de dépose-bus et son déplacement au sud du parc de l'Etoile offre de nouvelles perspectives à la place d'Austerlitz. Cette décision a fait perdre la principale fonctionnalité de la place, laissant un vide, tant fonctionnel que physique, malgré des aménagements provisoires dès février 2008. Ce diagnostic s'inscrit dans ce contexte de remise à plat des fonctionnalités de la place.

Définir la place

La place est une unité écologique propre au système urbain (P. KOROSEC-SERFATY, 1982). Elle dispose de limites visibles à l'intérieur desquelles découlent des comportements spécifiques, fonction du territoire donné. C'est la perception de l'image de la place qui va définir les limites de la place. La place est ainsi vue comme un processus d'appropriation.

La ville est une structure symbolique (K. LYNCH, 1960), un vécu spatial appréhendé de diverses façons par ses utilisateurs. Par l'appropriation individuelle d'un objet par plusieurs utilisateurs se construit l'image collective de cet objet. Ainsi, l'imagibilité d'un lieu est le fruit d'une somme de perceptions individuelles partagées. De plus, la multiplicité des fonctionnalités des lieux est une condition nécessaire à la construction de cette image collective. C'est en répondant aux besoins d'appropriation les plus variés que se construit l'image de la ville, et de la place.

Lieu de rassemblement, ou lieu de carrefour, la place est un cumul de fonctionnalités dans le système urbain. Elle répond historiquement au besoin de rassemblement de l'homme, comme le rappellent Cerdà, « la sociabilité de l'homme est la cause du développement de l'urbanisation » (I. CERDA, 2005). Inversement, la place, lieu de carrefour, est le produit de la prédominance des moyens de locomotion à roues sur le piéton, relégué au trottoir et son étroitesse. Le piéton, conducteur de la sociabilité au sein des espaces publics, s'est ainsi déplacé des espaces publics à ciel ouvert, vers des espaces intérieurs, emportant avec lui une part de la sociabilité des espaces publics et des places.

Spécialisée, chaque place répond à des besoins fonctionnels différents. Si la place en tant qu'espace public se veut comme accessible à tous, son rôle fonctionnel limite sa capacité d'appropriation par différents usagers. L'enjeu de l'aménagement d'une place est de répondre aux besoins d'appropriation des individus, malgré une limite d'usage généralement imposée par sa fonctionnalité.

Identifier la place d'Austerlitz et les enjeux de réaménagement

La place d'Austerlitz n'est pas une construction figée dans le temps, elle suit l'évolution de l'urbanisation du sud de la ville de Strasbourg. L'histoire de sa construction urbaine sera définie ultérieurement, il s'agit maintenant de délimiter le périmètre d'étude et le périmètre d'intervention.

Le réaménagement de la place d'Austerlitz s'effectue dans le cadre d'une remise en question de ses fonctionnalités du fait d'espace libéré par la suppression de son activité touristique de dépose-bus. Il s'agit, dans la logique d'appropriation collective de l'espace public, de définir la ou les fonctionnalités de la place d'Austerlitz afin de répondre aux besoins d'appropriation des habitants. De plus, cette redéfinition de la place s'inscrit, tel que défini par les besoins de la collectivité, dans un contexte de développement des mobilités douces à l'échelle de l'agglomération. Ainsi, ce diagnostic aura pour finalité de répondre au projet d'aménagement de la place d'Austerlitz, en affirmant les fonctionnalités urbaines de la place dans un contexte de développement des mobilités douces.

Ainsi, le réaménagement de la place va s'inscrire sur un périmètre restreint, incluant le périmètre actuel de la place et ses fronts bâtis. Dans la logique de la place comme lieu de carrefour, le périmètre d'intervention va inclure les axes menant à la place, ainsi que des emplacements ponctuels répondant aux besoins de structuration de la place à l'échelle de l'agglomération. En effet, dans le contexte de redéfinition des modes de déplacement, les logiques de flux imposent une étude à l'échelle de l'agglomération, prenant en compte l'accessibilité en shunt au centre-ville depuis la RN4 et le parc de l'Etoile, carrefour distributeur ainsi que la question de l'extension du centre-ville et sa zone piétonne vers le sud de l'agglomération. Par conséquent, le périmètre d'étude va inclure les quartiers de la Krutenau, du centre-ville et de l'Hôpital.



Place d'Austerlitz

23/05/2009 - austerlitz

Les résultats du sondage concernant la Place d'Austerlitz

31/03/2009 - austerlitz

Place d'Austerlitz

06/03/2009 - austerlitz
david.herrgott.fr Galerie
Tags
Biographie
Liens
Flux RSS
Réseaux
Twitter Facebook Linkedin Amazon
Copyright David Herrgott 2018. Tous droits réservés.